Charline revient sur ces 3 derniers mois qui nous séparent du premier enregistrement (premier épisode disponible ici). Depuis, elle ne s’arrête pas une seconde. On a parlé de la difficulté de séparer temps pro et temps perso quand on travaille pour soi, chez soi. Mais aussi de l’importance de se faire accompagner et de se former.

Le changement de rythme

Après des années en tant que salariée dans des agences d’architecture, Charline se retrouve à travailler seule et pour elle-même. Elle avait très peur de ce changement de rythme et du fait de ne pas avoir de routine de travail. Finalement elle s’en sort bien, elle a du mal à séparer vie pro et vie perso. Mais comme beaucoup d’entrepreneur.e.s j’imagine ! Ce n’est pas non plus un gros problème pour le moment, elle fait ce qu’elle aime et c’est bien là l’important. D’ailleurs, elle évoque aussi sa baisse de salaire, bien calculée en amont, qui ne la dérange absolument pas, au vu du confort de vie qu’elle a gagné.

Si ça dure comme ça et que j’arrive à vivre de ce que j’aime faire, ce serait génial !

Charline

Le point sur les 3 derniers mois

Beaucoup d’objectifs ont évolué, de fait des imprévus de l’été. Et beaucoup de choses sont en cours aussi. De nouvelles options, qu’elle n’avait pas envisagées, viennent perturber ses reflexions. Comme pour le labo, elle découvre les coworking de cuisine, le fait de louer un labo partagé et donc de diminuer les frais.

Pendant son été, elle a profité de ce temps de transition pour se former sur différents aspects plus ou moins éloignés de son projet. Elle a d’abord refait une formation hygiène pour se remettre à jour et partir sur de bonnes bases. Puis elle a suivi des formations sur la modélisation 3D pour la création de moules mais aussi sur la photo pour mettre en avant ses créations.

L’entrepreneuriat c’est apprendre tous les jours.

Charline

Se faire accompagner

Charline a fait appel à la BGE pour se faire accompagner pour le lancement de son entreprise. Elle parle en détail du processus qui lui a permis d’avoir accès à cet accompagnement et de ses avantages. Son conseiller peut axer le suivi sur les points sur lesquels elle est le moins à l’aise comme la partie commerciale. L’organisme lui propose même de lancer son entreprise sous leur couveuse, ce qui lui permettrait de commencer son activité sans aucune démarche administrative et sans engagement de capitaux. Encore une option à laquelle n’avait pas pensé mais qu’il faut inclure dans la balance des statuts qu’elle explique dans l’épisode.

Son père l’accompagne aussi sur la partie comptable. Après s’être assurée que cela ne serait pas un problème pour lui ni dans leur relation, elle lui a demandé s’ils pouvaient faire le business plan ensemble. Charline découvre encore une nouvelle casquette du rôle de la cheffe d’entreprise. Cette casquette plus technique lui plait car elle lui permet de se fixer des objectifs. Le titre du premier épisode était d’ailleurs « J’ai besoin d’avoir des objectifs pour avancer. » donc ça tombe plutôt bien.

En fait je trouve ça vachement intéressant le business plan.

Charline

Rendez-vous dans 3 mois

Avec Charline on vous donne rendez-vous dans 3 mois pour faire le point et continuer de suivre son aventure. Retrouvez son état d’esprit du moment et ses objectifs pour début 2022 dans l’épisode. Elle parle même un petit peu de développement personnel.

Références

Instagram @maquettecreme

Ses dernières réalisations

Les autres épisodes avec Charline :


Si vous voulez me suggérer des invités,


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.