Charline a accepté qu’on se donne rendez-vous tous les trois mois pour suivre l’avancement du lancement de son projet pendant 1 an. Charline est architecte pâtissière et comme elle cherche à allier l’art et la technique dans ses études d’architecte, aujourd’hui elle souhaite allier architecture et pâtisserie dans son nouveau projet.

Lier l’art et la science

Enfant, Charline était créative, manuelle et déterminée. Elle faisait tout pour être la meilleure dans tout ce qu’elle entreprenait. Assez jeune elle voulait devenir prof de maths, jusqu’à se rendre compte qu’elle n’aimait pas tant que ça les maths. Au lycée, artiste dans l’âme mais bonne élève, elle cherche à allier la science et l’art. C’est ainsi qu’elle se dirige vers l’architecture.

Elle fait des portes ouvertes et tombe sur l’école de ses rêves : l’école d’architecture de Rennes. Elle passe les concours et est admise. Commencent alors 5 années d’études. Sa quatrième année, elle la passe en Allemagne. A son retour, elle décide de faire un an de stages avant de faire sa dernière année et de valider son diplôme. Elle ne voulait pas se lancer dans le monde du travail sans savoir à quoi s’attendre.

La réalité du métier

Son premier stage ne se passe pas comme prévu. Elle ne fait qu’un jour dans une agence aux pratiques pas tellement bienveillantes. Grâce au soutien de sa famille elle quitte ce stage et en cherche un nouveau. Elle veut absolument faire un stage dans une petite agence. Elle trouve une agence dans laquelle tout se passe très bien pendant 6 mois. Puis elle enchaîne avec un stage dans une très grosse agence et dans un domaine différent pour tester plusieurs choses. Le but était de vérifier ce qui lui plaisait ou non.

Sûre de ce qu’elle veut, elle enchaîne avec sa dernière année, est diplômée et emménage à Bordeaux. A ce moment le marché du travail est compliqué. Elle trouve difficilement un premier CDD de 5 mois avec un architecte indépendant, tout se passe très bien. Par la suite elle trouvera un nouveau CDD dans une agence où elle est humiliée, rabaissée pendant plusieurs mois. Finalement elle finira par trouver une agence à taille humaine, aux pratiques humaines, dans laquelle elle se sent bien.

Le lancement de son projet

En entrant dans cette agence, elle découvre un rituel qui est de faire des gâteaux pour tout le monde à chaque événement de se vie. Elle se met alors en tête de faire les meilleurs gâteaux de l’agence et se lance à fond dans la pâtisserie. Tellement qu’elle se mettra au défi de passer son CAP en candidate libre. Une fois le CAP en poche, elle se dit qu’elle aimerait bien marier architecture et pâtisserie, sans vraiment définir de projet précis.

J’ai toujours eu besoin d’avoir des objectifs dans ma vie pour avancer.

Charline

C’est une rencontre, celle de Gabriella et de sa formation vivre-food, qui fera tout basculer. Elle suit la formation, définit son projet avec précision. Et puis décide de se lancer, mais pour cela elle demande un temps partiel à ses patrons qui refusent et lui proposent plutôt une rupture conventionnelle. Un peu surprise et paniquée, mais avec le soutien de son entourage, elle prend son courage à deux mains et la voilà aujourd’hui entrepreneuse à 100%.

Et si ça ne mène nul part, de toute façon j’aurais appris quelque chose.

Charline

Rendez-vous dans trois mois

Avec Charline on se donne rendez-vous dans trois mois pour connaître la suite du projet. Le projet est en deux parties. Charline souhaite faire à la fois des buffets sucrés pour les entreprises, les vernissages, etc mais aussi de créer des moules en silicone, le tout dans un univers graphique et coloré. Pour connaître ses objectifs il faudra écouter l’épisode !

Références

Instagram @maquettecreme

Son travail et son univers


Si vous voulez me suggérer des invités,


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.