Léa a un parcours atypique par rapport aux autres invité.e.s du podcast. En effet, Léa n’a pas tout quitté pour vivre un rêve. Elle est passée par une étape de remise en question et de comparaison aux autres pour finalement se rendre compte qu’elle était très bien à sa place. Et c’est exactement pour ces raisons et pour le recul qu’elle a par rapport à l’influence des réseaux sociaux que l’ai choisie pour aborder ce sujet.

Choisir son orientation à 16 ans, pas si simple …

De par son vécu pas simple (qu’elle raconte en détail dans l’épisode), Léa s’est mise une pression dès son plus jeune âge pour être la meilleure à l’école. Grâce à ses facilités scolaires, elle arrive jusqu’en première S en laissant petit à petit tomber sa passion pour la cuisine et la pâtisserie qu’elle partageait avec sa tante au détriment du rêve d’être pédiatre néo-natal. Elle connaitra un bouleversement personnel qui lui fera changer de voie. Elle se remet en question et se rend compte qu’elle ne sait pas ce qu’elle veut faire plus tard. Elle décide de redoubler en première ES en se disant que ce n’était pas grave de ne pas avoir une idée toute tracée de ce que sera sa vie.

« Je ne me satisfais pas d’une situation où je ne suis pas à l’aise »

Léa

Après le lycée, elle démarre des études de communication. Elle part à Bordeaux entamer une licence d’information et communication. C’est lors de sa première année qu’elle découvre qu’elle veut travailler en agence de communication mais que cette licence ne lui permettra pas. Elle continue alors jusqu’au bout de sa deuxième année pour bénéficier d’une passerelle vers une école de communication privée, à Lille cette fois.

Ecouter son instinct

Grâce à cette école, Léa a l’occasion de faire ses premiers pas dans le monde professionnel par le biais de stage et d’une année d’alternance. Malheureusement, à la suite de cela, son agence est en pleine restructuration et ne peut l’embaucher. Elle décide alors de partir à Paris pour trouver du travail. Elle se met encore une fois une pression monumentale pour trouver rapidement du travail et ne pas vivre au crochet de sa famille et de son conjoint.

Elle est prise dans une agence et dès le premier jour, elle se rend compte qu’on lui a menti sur la typologie de clients dont elle devra s’occuper. Elle décide qu’elle ne pourrait pas travailler pour des clients dont les valeurs sont contraires aux siennes et décide de mettre quitter cet emploi dès le deuxième jour. Bien mal lui en a pris puisqu’en à peine une semaine, elle décroche une place dans l’agence dans laquelle elle restera 2 ans à Paris !

« Je pars du principe que la vie nous emmène là où on doit être »

Léa

2 ans à Paris et une remise en questions

Dés son arrivée à Paris, elle se rend comtpe qu’elle a du temps en dehors de son travail et se remet à la pâtisserie. Elle transforme son compte Instagram personnel en compte de pâtisserie et ouvre un blog 100% dédié à ses recettes. Très vite, grâce au partage de @ellesenparlent, son compte grandit énormément. Elle se sent alors comme dans un cercle vertueux où plus elle poste, plus son compte grandit et donc plus elle a envie de poster. Petit à petit, des marques la contactent pour effectuer des partenariats. Elle décide alors d’ouvrir une micro-entreprise afin de se faire rémunérer pour son travail et amortir le coût des matières premières.

Instagram lui permet aussi de faire des rencontres comme Chloë, Sylvana et Delphine qui sont toutes les trois en train de passer leur CAP pâtisserie en candidates libres. Elle se sent un peu comme le vilain petit canard et se dit qu’elle pourrait le faire avant. Mais à force d’avoir entendu de la part de tout le monde qu’elle devrait s’inscrire au Meilleur Pâtissier alors elle se dit qu’elle n’a rien a perdre et tente l’expérience. Elle passe les premiers castings et finalement n’est pas retenue pour la dernière étape. Elle a ressenti un soulagement et a compris que tout cela n’était pas pour elle, qu’elle était en train de s’égarer et de moins s’écouter.

« C’est naturel à un moment de sa vie de se poser des questions, de savoir si on a fait les bons choix »

Léa

Changer d’environnement pour retrouver un équilibre

Quelque soit la situation, Léa garde les pieds sur terre. Plusieurs choses ne lui conviennent plus dans sa situation donc elle décide de prendre les problèmes un par un. Elle commence par déménager à Montpellier, et c’est encore grâce à un coup du destin, une bonne étoile, un timing parfait, bref appelez ça comme vous voulez, qu’elle trouve un poste dans son agence de communication actuelle à Montpellier.

« La chance ça se provoque un petit peu »

Léa

Le déménagement lui permet de se recentrer sur d’autres aspects de sa vie personnelle. Elle concrétise des projets de vie avec son conjoint comme l’adoption d’un chient et la construction d’une maison. Elle adore sa nouvelle agence et son boulot, elle retrouve ce qui la faisait vibrer quand elle a commencé dans ce secteur. Tous les aspects de sa vie sont alors réalignés avec qui elle est et elle peut jongler sereinement entre une vie professionnelle épanouissante et sa passion pour la cuisine/pâtisserie sans se mettre de pression.

« J’ai pris le temps de me consacrer à autre chose et de retrouver un équilibre »

Léa

Une conclusion pleine de bienveillance

L’épisode vaut vraiment le coup d’être écouté jusqu’à la fin car la vision de Léa est vraiment très intéressante et remplie de bienveillance. Quelque soit votre situation, quelle que soit la situation à laquelle vous aspirez, c’est ok ! Toutes les situations sont acceptables tant que cela vous rend heureux.se. Il n’y a pas besoin de suivre une mode pour être bien, il faut être aligné avec ses valeurs et avec qui on est.

« Le plus important dans la vie c’est de s’écouter et d’être en phase avec les choix qu’on fait »

Léa

Les références


Si vous voulez me suggérer des invités,


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.