Il y a un peu moins de 2 ans, à l’aube du premier confinement, j’interrogeais Marion sur son changement de vie imminent. Après 13 ans de bon et loyaux services en tant que salariée, elle s’apprêtait à faire le grand saut dans l’entrepreneuriat. Depuis, il s’est passé milles choses, Marion est toujours à cent à l’heure.

Les débuts

Marion a quitté son ancien emploi en plein milieu du premier confinement. Pas évident de quitter un poste dans ces conditons après des années de bons et loyaux services. De plus qu’elle n’a pas pu partir en vacances comme elle l’avait prévu pour faire une transition entre ces deux vies. Elle a donc alors passé quelques semaines entre travail et repos avant d’attaquer fort avec son équipe.

Si elle devait faire quelque chose différemment, elle serait allée sur le terrain plus tôt, même bien avant de quitter son travail. Pour elle le terrain, aller à la rencontre du marché, c’est plus qu’essentiel même si cela peut être difficile d’entendre des refus, des incompréhensions.

« C’est enfin un atout d’avoir été la pipelette de service à l’école »

Marion

Le concept

Marion a déposé son concept : la Pâtissologie. Comme pour l’oenologie, la pâtissologie, c’est l’art de déguster des pâtisseries avec les 5 sens. Elle commence par lancer des parcours de pâtissologie où elle emmène des personnes déguster 3 pâtisseries en pleine conscience à travers les rues de Paris. Sa mission : aider les gens à manger mieux de meilleurs gâteaux.

Depuis elle a lancé aussi des cours de pâtisserie avec Matthier Dalmais, le chef pâtissier de BOULOM. Elle fait des team building autour de son concept et surtout, elle a écrit un livre ! Comme pour tout le reste, le livre est une idée qui nait dans sa tête. Puis elle se renseigne, elle rencontre les bonnes personnes puis son idée prend vie. Pour moi, un bon exemple à suivre quand on a une idée qu’on souhaite développer.

« Ce n’était pas du tout prévu, ce n’était pas du tout dans le business plan »

Marion

Son développement

En presque 2 ans, Marion a testé des choses, fait des choix, changé d’avis, rencontré les bonnes personnes. Comme pour son attachée de presse qu’elle a rencontré par le biais des réseaux sociaux et qui, aujourd’hui l’aide grandement à faire connaitre son concept. Elle a pu notamment passer à la radio, à la télévision, plusieurs fois, avoir des articles dans des journaux locaux dans l’est de la France mais aussi des journaux nationaux. Un angle qu’elle n’avait pas prévu mais qu’elle est ravie d’avoir exploré.

Parmis tous les conseils que vous pourrez glaner dans cet épisode, il y en a pas mal sur l’association. Car Marion s’est associée avec 3 autres personnes et elle donne son avis sur qui choisir, comment et pourquoi.

Ressources

Crédit photo : Franck Beloncle


Si vous voulez me suggérer des invités,


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.