Il y a un an je faisais la rencontre d’Anne pour qu’elle me raconte comment elle était passée de musicienne salariée à photographe indépendante. Aujourd’hui, on fait le point 1 an après sur son évolution personnelle et professionnelle.

Anne et son style

J’ai commencé fort l’enregistrement avec deux questions assez pointues mais auxquelles Anne a parfaitement répondu. Je lui ai d’abord demandé de se présenter comme elle le souhaitait, sans prisme. Anne se définit par sa mission de vie qui, pour elle, est d’aider les gens dans leur quête de l’image. Comme dans le premier épisode, elle met l’accent sur le fait que les personnes ne se trouvent pas photogéniques et elle met un point d’honneur à faire changer les mentalités à ce sujet.

« Pour moi c’est une évidence que tout le monde est photogénique. »

Anne

Et ma deuxième question est autour du style, de comment elle se place dans le débat : Il faut trouver un style unique pour se démarquer. Anne est un peu à l’encontre de ça, elle a du mal à se placer dans une seule case. Elle raconte qu’elle n’arrive pas à traiter de manière identique des photos de mariage, de nourriture et de bébé par exemple. Mais que malgré cela, ses photos se reconnaissent, elles ont une identité même si elles ne sont pas dans un même style bien arrêté.

« Je fonctionne beaucoup à l’instinct et à la sensibilité. »

Anne

1 an après, le bilan et l’évolution

Anne est très fière de son année, elle s’est donnée à fond pour son entreprise et ça marche. Mais tellement à fond qu’elle en a frôlé l’épuisement professionnel. Une grosse prise de conscience pour elle, elle se rend compte qu’elle doit se ménager des pauses et des vacances parce qu’étant seule à son compte, elle ne peut pas se permettre de s’arrêter plusieurs mois. Aujourd’hui elle prend plus régulièrement des vraies vacances où elle coupe tout contact avec son travail.

Anne a aussi beaucoup évolué dans sa pratique et pendant les séances. Elle explique parfaitement dans le podcast comment elle a gagné en confiance en elle et en sérénité pendant les séances, ce qui lui permet de ne pas en faire trop et de mieux préserver son énergie tout en étant présente à 100% pour ses clients et clientes.

Les plus et les moins

J’ai posé à Anne la fameuse question : que préfères-tu faire dans ton quotidien, et qu’est-ce qui est le plus compliqué ? Et elle m’a répondu des aspects plus théoriques qu’opérationnels. Par exemple, ce qu’elle trouve le plus compliqué c’est de ne pas avoir le droit à l’erreur pour des questions adminitratives. Et ce qu’elle préfère c’est le fait de prendre ses propres décisions. Un échange vraiment intéressant et des réponses que je garde dans un coin de ma tête !

A la fin de l’épisode, Anne me confie un scoop pour l’année 2022 mais ça, je vous laisse l’écouter pour en savoir plus 😉

Crédit photo : Anne Lebaratoux


Si vous voulez me suggérer des invités,


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.