Marion se décrit comme passionnée et gourmande. Passionnée d’abord par la pâtisserie et la course à pied mais surtout dans tout ce qu’elle entreprend. Elle se donne à fond et s’implique énormément pour tout. C’est au bout d’une dizaine d’années de vie de salarié, qu’elle quitte tout pour monter sa boîte. Je vous garanti un épisode passionnant mais aussi avec des anecdotes de vie sans chichi, parce que Marion est sans chichi, et ça j’aime beaucoup !

Une âme de créatrice

Marion était une petite fille « sage et capricieuse » comme elle dit. Bonne élève, elle se met toujours la pression pour être la meilleure. Elle aimait déjà dessiner et voulait devenir dessinatrice dans la pub, sans vraiment savoir si ce métier existe vraiment finalement. En grandissant elle veut devenir prof de maths. Mais pas juste prof de maths elle, elle voulait faire l’Ecole Normale Supérieur et être agrégé. C’est dans cette optique qu’elle se lance dans une prépa. Puis finalement elle suivra les traces de son oncle, et ira dans une école d’ingénieur en industrie chimie.

Un premier tournant pendant les études

Durant son école, elle entend un élève parler d’une année de césure pour faire un autre diplôme. Il ne lui a pas fallu plus de temps pour saisir l’opportunité et quitter à son tour son école pendant 1 an, le temps de passer un DESS (ou Master 2 de nos jours :)) en management de projet et innovation. Finalement cette période la fait énormément murir, elle retourne à l’école pour une dernière et observe un réel décalage avec les autres étudiants. Elle se rend aussi compte qu’elle ne veut pas être ingénieure dans la chimie.

L’importance de conserver des bonnes relations

Après les études elle cherche donc un emploi en tant que commerciale dans l’industrie et surtout dans des grandes entreprises reconnues. Malgré de nombreux echecs, elle en retient un retour particulièrement positif d’une manager de France Telecom qui l’a appelé personnellement pour lui dire de continuer dans cette voie parce qu’elle était faite pour ça. Quand on est à deux doigts d’abandonner, c’est ce genre de retours qui nous redonne un coup de boost. C’est finalement par un ami de promo qu’elle décroche son premier boulot. Marion nous raconte comment décrocher un premier emploi qui n’a pas de lien direct avec les études et dans lequel on n’a aucune expérience en sacrifiant certaines choses.

C’est également grâce à une connaissance de promo qu’elle décroche son deuxième emploi dans une grande entreprise de l’énergie. Dans une telle entreprise, les promotions naturellement dès lors que le travail est à la hauteur des espérances. C’est ainsi qu’elle arrive à décrocher un poste de responsable marketing et ferme enfin la boucle avec son DESS. Marion est la preuve qu’on peut toujours bifurquer et atteindre notre but à condition de construire son projet pierre après pierre et de savoir rester à l’écoute des opportunités.

L’idée de génie

La pâtisserie entre dans la vie de Marion petit à petit, à force de faire des gâteaux pour ses proches et de prendre des cours avec des chefs expérimentés. Son goût pour le sucré se développe et en arrivant à Paris, un champ des possible s’ouvre à elle. Mais il est difficile de trouver les bons pâtissiers qui travaillent dur et produisent des gâteaux de qualité. C’est comme cela qu’elle a l’idée d’un outil qui permettrait de mettre en relation les personnes qui cherchent de bonnes pâtisseries ou du bon pain, et des professionnels du secteur avec certaines options bien pratiques. Le but étant de mettre en avant les bons artisans qui manquent malheureusement de visibilité et de permettre aux clients de réserver leurs gâteaux en avance.

Les premières étapes

D’abord, Marion s’inscrit à un stage de 3 jours dans un incubateur pour vérifier que son idée tient la route. Tout le monde est emballé, on lui conseille de lancer des réseaux sociaux pour tester l’engouement des gens. C’est alors qu’est né Zepatisserie sur Instagram et sous forme de blog. Après 1 an et demi à murir le projet, vient une restructuration de son poste dans son entreprise. C’est le moment idéal pour partir dans de bonnes conditions et assurer ses arrières. Durant cette période de transition elle intègre un parcours d’accompagnement de startup à HEC, 3 jours d’école par mois pour apprendre tous les fondamentaux nécessaire pour mener à bien une entreprise.

La recette des meilleurs cookies du monde selon Marion

Recette de Laurent, un ami d’école d’ingénieur

Mélanger 75g de beurre doux, 75g de beurre salé, 90g de sucre blanc et 90g de sucre cassonade. Le beurre doit être mou mais pas fondu.
Ajouter un oeuf et mélangez.
Ajouter 250g de farine et un sachet de levure chimique.
Bien mélanger pour incorporer toute la farine.
Ajouter ensuite 200g de chocolat noir ou au lait, ou les deux.
Mettre au frais au moins 1h avant de former des boules sur une plaque.
Mettre au four préchauffé à 180°C.
Cuire 10 à 12 minutes.

Contacts

Zepatisserie : Instagram et Blog

Toutes les pâtisseries citées dans cet épisode :


Si vous voulez me suggérer des invités,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.